9O7A4463.JPG

Evénement

🔴 COLLOQUE - Osez la parité ! 🔴

2 et 3 juin 2022

Cergy-Pontoise (ESSEC)


Le premier colloque de notre association s’est tenu les 2 et 3 juin 2022, à l’ESSEC, à Cergy-Pontoise. Près de 130 dirigeantes et dirigeants de la Fonction Publique se sont déplacés pour assister à cet événement intitulé « Osez la parité ! ». 


Jeudi 2 juin 2022

La première journée, animée par Frédéric Duval, a démarré par les discours de Jean-Paul Jeandon, Président de la Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise et d’Edwina Etoré-Manika, conseillère départementale en charge de l’égalité des chances, de l’égalité femmes-hommes et des actions éducatives et citoyennes. Puis, Dayana Chamoun-Fievée, la présidente de D&T, a officiellement ouvert ce premier colloque.

Nans Mollaret et Stéphanie Portier, tous deux membres très actifs de l’association, ont présenté notre nouvel Observatoire de la Parité dont l’objectif est de devenir un outil d'analyse de la place des femmes dans les lieux de pouvoir, ainsi qu'une plateforme d'élaboration de propositions, notamment sur le plan législatif. Le travail de cet Observatoire ne fait que démarrer et nous aurons l’occasion de revenir sur ses recherches prochainement. 


Animée par Nicolas Braemer, rédacteur en chef groupe Moniteur, la première table ronde avait pour thème « Oser la parité : de l’intention à la réalité ». Les invités ont notamment souligné que la parité progresse jusqu’aux plus hautes fonctions dans le secteur public. Mais de nombreux freins restent encore prégnants dans notre société : poids de l’éducation, tendance à reproduire certains fonctionnements (paternalistes ou autres…), préjugés sexistes, etc. L’exemple de la ville de Pontault-Combault, avec la présence d’une élue, était à ce titre éclairant et démontrait que la parité et l’égalité femmes-hommes peuvent progresser, à condition de travailler sur la durée. 

Lors de ce premier colloque, il nous a semblé essentiel de privilégier des temps d’échanges informels : accueil, pauses café, cocktails déjeunatoires et dîner de gala, ont donc émaillé ces deux journées. Ateliers sur l’affirmation de soi et le leadership , micro-coaching et entretiens-découvertes avec des cabinets de recrutement étaient également proposés tout au long de l’événement.


Enfin, cette première matinée s’est terminée par la présentation de l’une de nos actions phares au sein de D&T : le marrainage. Fabienne Tronel-Badetz, trésorière adjointe de l'association et précisément en charge de cet outil, a révélé que les duos marraine/filleule fonctionnent très bien et sont l’occasion de belles rencontres !


L’après-midi a démarré par un premier temps d’inspiration (avant un second le lendemain, lire plus bas), avec la présence de Marie Villette, Secrétaire générale de la Ville de Paris et Florence Peleau-Labigne, Directrice générale des services de la Région Centre-Val de Loire. Ces deux femmes entre lesquelles une belle complicité s’est nouée lors de la préparation de cet événement, ont été choisies pour leurs parcours à la fois riches et singuliers, dans le secteur public. Elles sont la preuve qu’avec beaucoup de détermination et d'audace, il est possible de tracer sa voie, sans se renier.


Puis, s’est tenue la deuxième table ronde du colloque « Oser les réseaux : assumer l’utilité professionnelle du réseautage » où l’on voit que les hommes savent beaucoup mieux et depuis longtemps, manier l’art du « réseautage ». Animée par Aline Ridet, secrétaire générale de D&T, cette table ronde a démontré s’il le fallait, l’importance des réseaux de femmes pour progresser et s’affirmer, et ce à tous les niveaux : au sein d’une même entreprise ou d’une collectivité, au sein d’un territoire, mais aussi au niveau national comme le propose D&T, et entre structures. En effet, notre association fait désormais partie de différents réseaux qui oeuvrent pour une parité plus juste et plus spontanée.


Cette première journée s’est terminée par l’assemblée générale de l’association lors de laquelle ont été votés le rapport moral et le rapport financier. 

Nous avons eu le plaisir de recevoir RéMila, lors de la soirée de gala, une artiste aux multiples facettes, généreuse et pleine de talent !


Vendredi 3 juin 2022

Cette deuxième journée s’est ouverte avec le second temps d’inspiration, animé par Hugues Périnel, en présence de Sonia Fibleuil, porte-parole de la Police Nationale. Comment s’imposer dans un monde à priori très masculin ? Sonia Fibleuil parle de tenter plutôt que d'oser tant elle ne voyait pas où pouvaient se trouver les difficultés. Elle a donc tenté des choses et les a réussies ; c'est ainsi qu'elle a construit son parcours, naturellement. 

La troisième et dernière table ronde a clôturé ce colloque, sur le thème « Oser affronter les stéréotypes : les débusquer et les surmonter ». Animé par Valérie Chatel, consultante, ce temps d’échange a souligné que les stéréotypes sexistes sont toujours présents, ce que confirment les cabinets de recrutement présents. Comme le décrit La Gazette des Communes dans un article du 7 juin 2022*, « La raison est en partie lié à la persistance des stéréotypes sexistes qui, inconsciemment ou non, poussent les employeurs territoriaux et les élus à ramener les candidates femmes à leur genre et, pire, à nier parfois leur capacité d’expertise ».

Pour celles et ceux qui avaient la chance de pouvoir prolonger leur venue à Cergy-Pontoise, une visite de l’Axe majeur était proposée l’après-midi, en présence de Michel Jaouën, architecte-urbaniste de l’Établissement public d’aménagement (EPA) de Cergy-Pontoise. Ayant consacré une grande part de sa carrière à cet espace, il en a expliqué le fondement et les particularités, à la croisée de la sculpture, de l’urbanisme et de l’architecture.

D&T remercie une nouvelle fois ses partenaires pour leurs soutiens, tous les intervenants qui ont accepté d’apporter leur éclairage sur la question de la parité, l’agglomération de Cergy-Pontoise pour son excellent accueil et les bénévoles qui ont concouru à la réussite de ce premier colloque.

*Krassovsky Julie, 7 juin 2022, « Femmes DGS, les stéréotypes ont la vie dure », La Gazette des Communes, à consulter sur : Femmes DGS, les stéréotypes ont la vie dure (lagazettedescommunes.com)

Photographe : Lionel PAGES